bandeauhaut
bandeaubas
bordurehaut
bloctop
herbe1
herbe2

Formations et solutions pour la prévention et la réduction des déchets organiques.

forum
contact
boutique
Formacompost

Commostage FormationsCompostagesMultiplesRestaurationEvènementiel Zéro DéchetsToilettes sèches

Compostage dans la grande distribution

Alors que quelques grandes enseignes de la restauration ou de l'hotellerie comme Mac donald's et le groupe Accord (cf actualité précédente) soignent leur communication en passant au tri sélectif et à la collecte séparative de leurs déchets organiques, la grande distribution n'est plus en reste le groupe SYSTEME U vient d'inaugurer une première dans le domaine.

 

 

le Super U de Nozay (44) composte une partie de ses bio-déchets. C’est l’une des premières grandes surfaces alimentaires à le faire in situ et sans « machine » et ce ne sera pas la dernière d'autant qu'une nouvelle réglementation commence à s'imposer depuis cette année aux gros producteurs de ce type de déchets.

Il est intéressant de noter qu'i y a eut une réflexion globale et en amont des différents déchets produits. La plupart des déchets non biodégradables du magasin sont triés et recyclés ou réutilisés dans des filières spécifiques (cintres, palettes, cellophanes, blisters, aluminium, polystyrène, …). 
 
deballageRestaient les déchets organiques, jusqu'à là, jetés par le personnel dans la poubelle grise les produits alimentaires (abîmés ou périmés); ils sont maintenant placés chaque jour dans des caddies par catégorie afin de visualiser et leur volume et leur type.
Cette vision a sensibilisé les employés et a optimisé la gestion des commandes et des stocks et in fine a permis de réduire de 50 % le volume de marchandise jetée, ce qui correspond à 1 % de marge ... 
 
 
 Les bio-déchets néanmoins mis au rebut sont pour une grande partie (viennoiserie, yaourts, légumes et fruits) envoyés dans une filière adaptée (sous-produits animaux). L’ultime solde est composté.
 
Chaque semaine et à tour de rôle, 2 agents déballent les invendus (du paquet de farine au camembert en passant par la tranche de jambon ou la salade), les mélangent à du broyat puis amènent et  déversent ce mélange dans un pavillon de compostage de 20 m3.
Les retournements du compost en cours de transformation sont réalisés mensuellement par du personnel d’un ESAT local qui par ailleurs approvisionne le site en broyat.pavillon
 
Quelques chiffres : 
Coût de la mise en place :10 000 euros (dont la signalétique et la communication associée).
Maintenance mensuelle par un ESAT:  150 euros / mois
Maintenance mensuelle par le personnel environ une quinzaine d’heures.
 
 
Anticipez les nouvelles contraintes réglementaires et leurs coûts financiers, FORMACOMPOST vous propose son savoir faire globale pour réussir un projet durable et innovant.
 
 
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Facebook
Fermer   X

S'inscrire à la Newsletter FormaCompost

{emailcloak=off}